Suivre l'actualité du Blog

VOYAGE : La pollution plastique au Vietnam

Mis à jour : avr. 14

La pollution des océans au plastique n'est plus à minimiser mais il est vrai que lorsque l'on se promène sur nos plages françaises, bien qu'il y ait déjà un trop grand nombre de déchets, on ne peut pas s’imaginer la catastrophe écologique qui se joue de l'autre côté du monde. Jamais, avant de partir je n'aurai pu imaginer ça ! 


J'ai publié plusieurs photos sur Instagram (https://www.instagram.com/ekothropie/) et j'ai reçu beaucoup de messages de gens surpris. On a tous conscience du problème mais on n'en mesure pas l’ampleur. Normal, quand on pense au Vietnam, nous avons tous en tête les images des rizières verdoyantes, de plages paradisiaques ou de visages souriants. Hélas, il ne faut pas regarder le bord des routes, les plages non touristiques ou les bras secondaires du Mekong : des décharges à ciel ouvert.

Dans un premier temps, c'est l’incompréhension, pourquoi ne pas mettre ces déchets à la poubelle ou même les recycler ? Et bien, la réponse est simple : il n'y en a pas, ou du moins pas assez. Pas facile de faire évacuer ces déchets quand aucun éboueur ne passe et que l'on vit dans une maison sur pilotis accessible uniquement par vélo ou scooter... La solution trouvée : jeter les sacs dans la rivière ou allumer des feux pour brûler les déchets. Sur place, nous devions souvent rapporter nos bouteilles d'eau vide à l'hôtel faute d'avoir trouvé où les jeter.

D'autre part, il ne faut pas oublié l'impact majeur qu'ont pu avoir les Guerres et la Mondialisation sur ces pays. Ils se sont vu envahis de produits sur-emballés synonymes de progrès sans avoir pu développer des systèmes de traitement des déchets. Je ne dis pas que nous sommes responsables de l'abus de plastique mais n'oublions pas qu'il n'y a pas si longtemps, des sacs plastiques étaient distribués pour ranger toutes nos courses.

Cependant, pendant notre séjour, l'emballage était parfois délirant. Installés sur une terrasse, nous demandons des cafés, ils nous ont été servis dans des gobelets en plastique avec un couvercle en plastique, une paille en plastique, le tout minutieusement mis dans un petit sac plastique individuel : du jamais vu ...


Le plastique s'accumule dans les mangroves, sur les plages et dans l'océans et les rivières. La Chine, l'Indonésie, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam produisent, selon l'ONG Ocean Concervancy, plus de la moitié des déchets plastiques du monde. Les perspectives ne peuvent donc pas être optimistes quand on met en parallèle la consommation de plastique avec la croissance économique de ces pays.

Parce que les images valent toujours mieux que de grand discours, voici une petite vidéo représentative de ce que nous avons pu voir & de la catastrophe en cours :